Beauregard 2015

Et nous voilà partis pour l’édition 2015 du festival Beauregard! Cette année je n’y suis allée que le samedi, bien que j’aurais adoré voir Christine and the Queens le vendredi soir !
Contrairement à l’année dernière ou la pluie nous avait glacés durant le concert de FAUVE, le beau temps était au rendez-vous pour le plus grand bonheur de tous! Ainsi nous pouvions profiter de la beauté du cadre dont j’ai déjà vanté les mérites, et découvrir les différents stands, de plus en plus nombreux.


Cette année j’y suis allée avec ma meilleure amie pour voir Julien Doré. Ainsi nous nous sommes un peu baladées dans Caen pour profiter de la ville et nous sommes dirigées en fin d’après-midi vers le festival, juste à temps pour voir Florence and the machine sur la grande scène. Nous avons beaucoup aimé sa prestation, mais nous étions vraiment impatientes que Julien commence!

Enfin c’était l’heure de notre Juju national, on essaie en avance de prendre place le plus près possible (mais c’est qu’il y a déjà du monde!!). J’étais un peu déçue de voir qu’il se retrouvait sur la petite scène, en raison des grosses têtes d’affiche (Sting…) qui suivaient. Julien était lui aussi ravi du cadre, il nous dit qu’il aime arriver la veille de son concert pour se réveiller dans la ville et s’en imprégner, il ne l’a pas fait cette fois et le regrette (reviens l’an prochain!! et reviens au cargo ou à Hérouville!!).

Son concert était encore une fois énorme, il est en pleine communion avec son public, et lui donne tout. Il commence le concert avec le calme Vibörg, ses musiciens faisant monter la pression lentement, jouant avec nos nerfs, et enfin il apparaît, au travers de la fumée!!!


Il est drôle, imprévisible, se déhanche au rythme des percussions sur Kiss Me Forever en nous faisant faire « une chorégraphie extrêmement travaillée ». Ensuite, la superbe Paris Seychelles envahit Beauregard, et il prend son temps pour la chanter, il ondule sur la musique, jouant avec les ombres et lumières, et d’un coup saute de la scène pour traverser la foule, perché sur un vigile. Il tient une sorte de grande baguette à la main, escalade comme à son habitude la régie, tandis que nous fredonnons tous « oh-oh », et soudain envoie des paillettes sur la foule! Superbe moment inattendu! Des paillettes ont été aussi projetées de la scène à la fin de la chanson. Magique!

Crédits photos Sophie Quesnel

Julien semblait très ému de la présence en masse des festivaliers, il nous disait que c’était superbe de voir nos « beaux regards », nos « regards bienveillants ». Un concert qui était une belle mise en bouche mais qui donne tellement envie d’en voir plus de cette tournée!


Ensuite, Sting, qui a chanté une bonne partie de son registre de The Police, et quelques titres plus récents.

La grosse découverte du festival pour moi a été The DO, dont l’énergie sur scène est incroyable. Ils ont commencé par la célèbre On My Shoulders, qui démarre doucement, et explose dès le refrain, et direct le public a suivi. La nuit tombe sur Beauregard, c’est mon moment préféré ! L’ambiance change, la foule se disperse pour vivre intensément la musique. Quand c’est comme cela, je ressens plus fort la musique, elle me possède, comme si elle circulait dans mes veines et envahissait tout mon corps. L’ambiance devient encore plus festive, mais au moins on n’est pas enfermé comme en boîte de nuit mais à l’air libre, avec une vue panoramique sur le ciel, la lune veillant sur nous et faisant office de boule à facettes. J’ai beaucoup aimé tous les titres de The DO (dont Anita), qui se sont révélés dansant en live alors qu’ils sont plutôt calmes sur le CD. 


Et la journée du samedi se finit en apothéose, ou plutôt continue sur sa lancée avec le duo de DJs Two many DJs, qui ont remixé entre autres Les Cactus de Jacques Dutronc, Sweat Dreams de Eurythmics. 


Pour me la jouer un peu blogueuse, je vous montre la tenue que je portais pour l’occasion. J’ai souhaité faire bohème avec ce jupon acheté chez Promod, et je portais un débardeur en crochet Naf Naf, des bracelets dorés, un sautoir, des BO attrape-rêves Promod et quelques petits tatouages Bourjois. 


Merci à mes contacts Ambroise et Benjamin, community managers.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Coucou Julie,
    Je me souviens que tu m'avais dit il y a plusieurs mois que tu irais au festival Beauregard (si mes souvenirs sont bons).
    Je suis une grande fan de The Do et d'ailleurs On My Shoulder fait partie des morceaux que je reprends à la guitare et au chant! =)
    The Bridge is broken est juste un morceau génial aussi. Je te conseille d'aller jeter une oreille sur Youtube si tu ne le connais pas déjà.
    Je te souhaite une belle fin de journée, et un très bon week-end.
    A bientôt. Des bisous! ♥

    J'aime

  2. Julie Leia dit :

    Ah j'aimerais t'entendre jouer On My Shoulders dans ce cas :). Je vais écouter The Bridge is broken, ils ont eu le chanter lors du festival. Belle journée à toi aussi!

    J'aime

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s